Top11.fr
Don't Miss

LOSC – Monaco : Des Dogues Muselés

Les Gros Yeux

La semaine dernière Marcelo Bielsa nous a gratifié d’une conférence de presse riche en rebondissements. Le point d’orgue étant le moment où il est revenu sur sa période marseillaise les yeux sorti de ses orbites, le menton en avant. Non Messieurs-Dames, Don Marcelo ne jettera pas l’éponge avec le LOSC.

Il n’en fallait pas moins pour motiver l’équipe de Top11 à prendre un billet pour Pierre Mauroy. C’était la preuve qu’il allait souffler dans les bronches de ses joueurs. Que la rigueur allait monter d’un cran et que la venue de Monaco tombait à pic pour se relancer face au champion en titre. Même un nul pouvait faire office de victoire tant la spirale est négative dans le ch’nord.

Tribune G,

Allée 2,

Rang 28,

Place 29 : Nous étions prêt à assister à la révolte lilloise ! GRRRR !!

 

 

Tout commençait bien… Ambiance DJ en ouverture…

L’entame de match se passait dans une bonne ambiance…

Le Match

Il s’est arrêté à la 26éme minute. Ca partait d’un bon sentiment mais la hargne attendue s’est estompée avant la demi heure de jeu. Bien placé, nous avons eu tout le loisir d’observer de prés la « qualité » de jeu lilloise. Même si Jovetic a hérité d’une mauvaise passe en retrait et que le score ne reflète rien de bon nous avons relevé des choses positives, négatives et étranges.

L’effectif le plus jeune de Ligue 1 (22 ans et 93 jours) s’est fait malmener, mais au final qui ne s’en doutait pas face au champion en titre ?
La qualité technique était tout de même au rendez-vous. Une circulation de balle plutôt bonne ponctuée de maladresses mais suffisante pour remporter le match de la possession de balle et des stats en général : 63% de possession pour les dogues. 84% de passes réussies pour un total de 580. A titre de comparaison le PSG en avait réussi 639 face au TFC, 669 contre Metz, et 686 contre Lyon. Lille est sur une très bonne moyenne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec de telles stats il est difficile de croire que la mayonnaise ne va pas finir par prendre.

Il leur manque 3 éléments important :
1 – Du temps car le philosophie de Bielsa est toujours lourde à imprégner. Nous avons pu juger de la bonne circulation du ballon mais paradoxalement nous avons constaté un manque criant de mouvement et d’agressivité ! Ingrédients de base pour la méthode de l’argentin. Mais ça viendra.
2 – Un mercato ! Jouer à la ba-balle sans aller au bout des actions c’est frustrant à voir. Il manque un finisseur de la race des remuants qui créent/exploitent des brèches. Une pile électrique. On a vu un nombre incalculable de passes vers l’arrière faute de solutions…
3 – De la rage. Du nerf. De la hargne. La haine de la défaite. On ne s’en rendait pas compte à travers l’écran mais vu du stade… c’est inquiétant. Et sans sursaut ils pourraient plonger un peu plus…

Conclusion

Réaction indispensable à Amiens lors de la 8éme journée de L1. Le derby du Nord tombe au bon moment ! Enfin… si les dogues montrent les crocs !

Please rate this

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :