Top11.fr
Don't Miss

Neymar vs Cavani : Tempête dans un verre d’eau

 

Hier soir, le PSG a battu l’Olympique Lyonnais 2-0 dans le match phare de cette sixième journée de Ligue 1. Si les deux buts inscrits par les parisiens sont des CSC de Morel et Marcelo, ce qui reste dans les mémoires de cette rencontre est bien différent de la simple lecture du résultat final. Retour sur la polémique qui va enfler… pour rien !

Une première vive altercation

Alors que le PSG et Lyon étaient toujours à égalité 0-0, un bon coup franc est accordé aux parisiens aux abords de la surface de réparation. Sentant le bon coup, Cavani se rapproche du ballon et souhaite convertir l’offrande. Seul problème, Dani Alves vient repousser gentiment l’ex goleador du Napoli pour laisser son compatriote se charger de la sentence. Si la frappe du Brésilien est bien repoussée par Lopes, Cavani semble agacé par l’attitude de son nouveau coéquipier. Quelques minutes plus tard, le meilleur buteur de la saison dernière de Ligue 1 ouvrait le score grâce à une jolie madjer déviée par Marcelo dans ses propres buts. La brouille semblait déjà loin…

Le penalty de la discorde

Lorsque Kylian M’Bappe obtient un penalty à la 79eme minute de jeu, tous les regards sont fixés sur l’identité du tireur. Choisi par le coach Unai Emery comme tireur de penalty, Cavani prend naturellement le ballon pour le botter. Sauf que Neymar ne semblait pas d’accord avec l’Uruguayen et lui faisait savoir. La prise de bec durait quelques secondes à peine mais elle était filmée intégralement. Cavani s’imposait définitivement et releguait Neymar au second plan. Fin du débat ? Pas encore car quelques secondes après, Anthony Lopes repoussait la tentative de Cavani et le score restait de 1-0 pour le PSG. Le second but inscrit en fin de match ne changera rien à l’affaire…

Pas de réaction après le match

Logiquement, en conférence de presse, Unai Emery a été interrogé sur le sujet. Préférant opter pour un robinet d’eau tiède il s’est contenté de répondre laconiquement « Les penalties sont à frapper par quelques joueurs, l’un est Cavani et l’autre est Neymar. Je laisse les joueurs s’entendre sur le terrain pour les frapper. Les deux sont capables de les tirer, et je veux que les deux puissent marquer sur cette phase ». On a connu meilleur avis tranché de la part de l’Espagnol…

Du coté des joueurs, le ton était également à la dédramatisation à l’image d’Adrien Rabiot notamment « Ce sont des adultes, ils peuvent s’arranger. Ce n’est pas forcément parce qu’on a dit que c’était comme ça au départ que c’est obligé que ce soit comme ça. Edi avait déjà marqué, Ney avait envie de tirer aussi, ça se comprend. Ils peuvent aussi alterner, je pense que ce serait pas mal, mais c’est à eux de s’arranger. »

Enfin, les deux protagonistes ne sont pas arrêtés en zone mixte pour donner leurs sentiments d’après-match. La place est donc faite pour toutes les interprétations et fantasmes en tout genre depuis dimanche soir peu avant 23h. Cependant, sans forcément être dans l’intimité du vestiaire parisien, que signifie réellement cette embrouille entre le meilleur buteur du PSG et le transfert le pus cher de l’histoire ?

Déjà-vu et anecdotique

A la lecture de cette information, il convient de nuancer très vite la portée de cette dispute. Oui Cavani voulait tirer le coup franc initial. Oui Neymar voulait se charger du penalty. Oui, les deux n’ont pas apprécié de ne pas être choisi au moment des coups de pied arrêtés. Et après ? Cela ne s’est jamais produit auparavant dans des clubs prestigieux, à différentes époques ? Les deux joueurs en sont venus aux mains ? Le résultat a été modifié par cet épisode ? Bien évidemment, non. Sans mettre de coté l’importance de ce genre d’épisodes dans la vie d’un groupe, doit-on résumer l’entente Cavani-Neymar à ce simple épisode plutôt qu’à la complicité évidente de ces deux joueurs sur le terrain ? A l’heure d’écrire ces lignes, la réponse est une nouvelle fois négative car il faut être aveugle pour ne pas voir que ces deux joueurs sont surtout des compétiteurs qui cherchent à repousser leurs limites sans cesse plus que des joueurs nerveux en manque d’affrontement verbal voire physique. En d’autres termes, la brouille Neymar vs Cavani s’apparente à une anecdote déjà vue. Une vraie tempête dans un verre d’eau…

Les images de l’altercation

 

Please rate this

One Comment

  1. Pingback: Les articles de la semaine – JAJAYE Redacteur WEB

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :